Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 à voir

7 à voir

A la découverte des technologies

Reprendre le contrôle de sa vie numérique

Reprendre le contrôle de sa vie numérique

La vie numérique c'est formidable: avoir une infinité de contenus et de solutions à portée de la main à tout moment, quel bonheur ! Mais la vie numérique à aussi des défauts, elle  consomme votre temps et utilise parfois abusivement vos données. Dans ce billet, dans l'air du temps du "Digital Detox", je vous propose quelques recommandations pour vous prémunir de ces inconvénients.

 

Commençons par parler du temps: comment éviter que votre vie numérique absorbe votre temps ?

 

Prendre conscience des applications nocives

Les applications sont normalement là pour vous rendre des services, hélas, elles peuvent aussi vous faire perdre du temps.

 

Prenons Facebook, Twitter, YouTube, le modèle de ces plateformes, basées sur la publicité, a pour objectif de vous faire passer le plus de temps possible sur l'application. Plus vous passez du temps plus vous visualisez de publicités et plus la plate-forme se rémunère. D'ailleurs, l'ergonomie même de ces applications vous incite à y rester en vous proposant des contenus recommandés en fonction de vos habitudes ou de ce que vos amis ont aimé.

Pire: en s'appuyant sur la psychologie humaine, elles valorisent par des petites récompenses (like, badges, …) vos comportements qui permettent aux autres de passer plus du temps sur la plateforme. Un effet boule de neige…

Reprendre le contrôle de sa vie numérique

Ce problème n'est pas lié aux applications mobiles et aux réseaux sociaux, on le rencontre de plus en plus souvent sur les sites d'informations ou plus généralement sur tous les contenus qui dépendent de la publicité.

 

Quelques voix se font entendre pour lutter contre cela et appellent à une conception plus saine des applications, par exemple Tristan Harris, mais en attendant la seule chose à faire est… d'en prendre conscience.

 

 

Désactiver les notifications de son mobile

Le mobile est un formidable outil permettant d'accéder n'importe où et à n'importe quel moment à vos données et vos contacts. Mais c'est aussi un outil qui peut vous faire perdre un temps considérable.

 

C'est notamment le cas des notifications: nous recevons des notifications pour tout et pour n'importe quoi et elles ne cessent au mieux de vous perturber et au pire de vous interrompre. En plus elles n'ont souvent qu'un seul objectif: vous faire ouvrir l'application concernée pour que vous y passiez encore plus de temps !

 

Ce n'est pas les applications qui doivent décider quand vous devez les utilisez: c'est vous qui devez décider quand vous voulez utiliser les applications. Par exemple, dans les moments où vous êtes disponibles pour cela (pause, transports en commun, …).

 

Pour reprendre le contrôle, c'est très simple: supprimer purement et simplement les notifications des applications. Vous trouvez cela trop dur ? à défaut, utilisez des mécanismes de notifications non intrusifs. Fini les messages, sons, flash lorsque vous recevez des notifications: configurez votre mobile pour recevoir les notifications à travers des pastilles sur l'icône de l'application.

Reprendre le contrôle de sa vie numérique

Cela vous permet, lorsque VOUS aurez décidé de consulter votre smartphone d'en prendre connaissance de manière globale à votre rythme. Et n'ayez crainte, vous n'allez rien rater d'important: qu'importe que vous découvriez avec un peu de retard ce qu'il se passe sur les réseaux sociaux, que vous ouvriez un peu plus tard le coffre de votre jeu favori ou que vous ne consultiez pas vos mails pendant un certain temps (il y a surement beaucoup de spams). Et en supprimant les notifications vous devriez rapidement voir quelles sont celles qui sont vraiment importantes et celles qui ne font que vous faire perdre du temps.

 

 

Contrôler son temps d'utilisation des applications

La pollution du numérique est un phénomène dont prennent conscience les grands acteurs. Par exemple, l'un après l'autre Google et Apple ont intégré dans la dernière version d'Android (Android 9) et d'iOS (iOS 12) un outil mesurant vos usages. Ainsi, vous pouvez avoir une synthèse du temps que vous passez dans chaque application, du nombre de fois que vous consultez votre smartphone ou du nombre de notifications que vous recevez.

Reprendre le contrôle de sa vie numérique

C'est une très bonne manière de faire le constat de votre "addiction" et, comme il est possible de suivre ces mesures d'une journée ou d'une semaine sur l'autre, vous pouvez même visualiser vos progrès.

De manière plus drastique, si vous n'arrivez pas à vous contrôler, vous pouvez même aller plus loin dans ces outils en limitant le temps d'utilisation des applications. Elles s'arrêtent et refusent de se lancer lorsque le temps que vous avez alloué est dépassé !

 

 

Utiliser un gestionnaire de tâches

C'est une recommandation basique mais on ne peut y échapper lorsqu'on parle d'optimiser son temps: gérer son temps efficacement nécessite de l'organisation. Avoir une TODO list est donc indispensable pour ne rien oublier bien sûr, mais surtout pour se débarrasser l'esprit. Lorsque vous écrivez dans votre TODO que vous devez effectuer une tâche c'est déjà une chose de moins à penser. Et lorsque vous terminez une tâche, vous avez la satisfaction de pouvoir voir votre liste diminuer.

 

Les outils de gestion de liste de tâches ne manquent pas: la gestion des tâches d'Office, de Google App ou de votre OS (l'application Rappels par exemple sur iOS/MacOS) ou des outils tiers (par exemple todoist que j'utilise).

Reprendre le contrôle de sa vie numérique

Si vous avez des difficultés d'organisation, au-delà de ces outils, il existe de nombreuses méthodes ou bonnes pratiques. Je recommande pour ma part le livre de David Allen (Getting Things done), traduit en Français et même disponible sous forme de cours, qui donne de bonne base à l'organisation personnelle.

Ce n'est pas lié directement à votre vie numérique mais cela peut vous permettre de mieux l'organiser.

 

 

Parlons maintenant de vos données, comment maîtriser leur utilisation ?

 

Utiliser un gestionnaire de mots de passe

La première chose à faire et de vous assurer que vos données sont protégées correctement. Et cela commence par s'assurer qu'elles sont accessibles de manière sécurisée.

 

Bien sûr, pour tous les sites vous utilisez un mot de passe. On peut espérer qu'il est suffisamment complexe (pas "1234" ni "password") et que vous essayez de le changer, au moins partiellement, d'un site ou d'une application à l'autre. Mais ce n'est pas assez: si votre mot de passe ne fait pas 16 caractères (dont des caractères spéciaux) et n'est pas totalement différent d'un site à l'autre, vous n'êtes pas à l'abri. Les campagnes de phishing permettent aujourd'hui très facilement de capter des mots de passe, il faut limiter les risques et faire appel à des outils plus sécurisés.

Reprendre le contrôle de sa vie numérique

L'idéal est d'utiliser un gestionnaire de mots de passe comme par exemple 1password, LastPass ou KeePassXC. Le principe de ces applications: vous permettre de générer des mots de passe différents pour chaque site/application et servir de coffre fort sécurisés pour les stocker. Ainsi, plus besoin de connaître vos mots de passe (à part celui du coffre fort…), vous les générez et les enregistrez une fois et c'est ensuite l'outil qui va les saisir pour vous dans votre navigateur ou sur votre mobile lorsqu'il détecte qu'il y a un formulaire de connexion.

L'avantage: une séparation stricte entre les différents endroits où sont stockés vos données et s'il y a une fuite sur un site, cela ne met pas en péril vos autres sites.

 

 

Changer de moteur de recherche

Avec vos recherches on peut en apprendre beaucoup sur vous, c'est même le business model d'origine de Google. Mais vos recherches vous appartiennent et vous n'avez pas forcément envie de les partager.

Utilisez un moteur de recherche qui garanti qu'il n'y a pas de traçabilité de vos recherches et qu'elles ne sont pas associées à votre profil comme c'est le cas par défaut avec Google.

Vous pouvez par exemple utiliser Duck Duck Go qui s'appuie sur Google en anonymisant les requêtes ou mieux, utiliser Qwant un moteur alternatif et Européen que personnellement j'utilise quotidiennement depuis plus de 2 ans.

Reprendre le contrôle de sa vie numérique

Allons plus loin: inutile de changer de moteur de recherche si vous utilisez Chrome: vos recherches et votre navigation sont collectées de la même manière par Google. Si vous voulez réellement garder privées vos recherches, utilisez Firefox ou Chromium, la version Open Source de Chrome. Faites en sorte également de désactiver par défaut les outils de tracking qui sont intégrés aux sites que vous visitez afin de conserver une trace de votre historique de navigation. Le tracking est désactivé par défaut dans Firefox et Safari, il faut l'activer explicitement dans d'autres navigateurs.

 

 

Privilégier les solutions Open Source

Maîtriser ses données veut dire les confier à un outil dont on à la certitude qu'il les utilise à bon escient. Si l'application est une boite noire, on ne peut que se fier à la bonne foi de son éditeur. Pourquoi pas ? Mais dans la mesure ou cela est possible, utiliser des solutions Open Source est une meilleure garantie. En effet un logiciel Open Source est par définition transparent et son code est donc visible et revu par un grand nombre de personnes, ce qui lui donne une plus grande légitimité.

Reprendre le contrôle de sa vie numérique

Ce n'est pas un gage de qualité, ni de sécurité absolue, mais c'est une pratique rassurante.

 

 

Payer les contenus que vous utilisez

Soyons cohérent: on ne peut pas à la fois se plaindre que nos données sont exploitées à des fins publicitaires pour financer la production des contenus que nous consultons et, à la fois copier illégalement des contenus ou des applications. La production de contenus de qualité à un coût, s'il n'est pas pris en charge par de la publicité il est logique que vous le payiez.

Sur les sites et applications, il y a généralement des versions premium qui permettent d'éviter la publicité. Sinon, de plus en plus de producteurs de contenus utilisent des plateformes participatives de type Patreon ou Tipee qui vous permettent de les rémunérer directement de quelques Euros par contenu ou par mois.

Reprendre le contrôle de sa vie numérique

Par exemple, j'écoute pour ma part un podcast tech appelé Le Rendez-vous Tech qui diffuse gratuitement ses émissions mais permet via Patreon à ceux qui le souhaitent de financer l'émission. Le modèle est sain et cohérent: pas de publicité directe ou indirecte dans le podcast et du financement par les auditeurs.

 

 

 

Voilà, j'espère que ces conseils vous auront apportés un éclairage différent sur votre vie numérique et qu'ils vous permettront, au moins partiellement, de reprendre le contrôle ! N'hésitez pas à réagir dans les commentaires.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier 26/04/2019 10:35

Merci. Je vais faire passer....à ma fille de 15 ans , pour commencer. Victime de ses aplications, forcement .
Articles vraiment instructifs....et inquierants.
Big brother is Really watching us !

Lionel 26/04/2019 14:37

Merci. Hmmm, à 15 ans je ne suis pas sûr que votre fille soit prête à renoncer à l'appel de Snapchat :-) mais déjà une prise de conscience serait pas mal...