Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 à voir

Impressions sur la 3D

17 Janvier 2014 , Rédigé par Lionel Publié dans #Technologies, #Overblog

3D 1  (Image: 3D Stuffmaker blog)

 

Comme beaucoup d'entre vous je suis assez fasciné par l'impression 3D et par les promesses et les révolutions qu'elle peut entraîner. Comment ne pas l'être d'ailleurs alors que c'est un des sujets qui n'arrête pas de faire le buzz ! J'ai donc décidé de profiter du passage à Paris en novembre dernier du 3D Printshow, un salon dédié à l'impression 3D sous toutes ces formes, pour m'immerger dans le sujet. Compte-rendu de mes impressions ;-) à la sortie de ce salon.

 

Un peu de contexte technologique

Juste pour m'assurer que nous soyons au même niveau de compréhension, un petit rappel technologique d'abord. L'impression 3D permet d'imprimer, le plus souvent dans un dérivé de plastique, un objet préalablement modélisé sur ordinateur. La technologie d'impression la plus courante consiste en une tête d'impression qui va se déplacer sur un axe x/y/z et chauffer et faire fondre un film plastique.

 

Une fois qu'on a dit ça, la vision naïve est de se dire qu'il suffit de modéliser son objet en 3D avec un logiciel grand public type Sketchup et de lancer l'impression comme on lance l'impression d'un document Word. En fait c'est un peu plus compliqué (aujourd'hui en tout cas).

En effet la représentation 3D d'un objet n'est pas suffisante, il faut aussi que cet objet soit découpé en couche fine (autant que la finesse d'impression est possible) et matérialiser le trajet de la tête d'impression pour reproduire chaque couche.

 

3D 2

3D 3

3D 4

(Images: Practical 3D printers)

 

 

Ainsi sur l'exemple ci-dessus (tiré de l'excellent livre Practical 3D printers), avant de devenir un beau lapin bleu, l'objet en photo a d'abord dû être modélisé en 3D, puis découpé en tranche et enfin pour chaque tranche il a fallu calculer le chemin exact à réaliser par la tête d'impression. Evidemment ce sont des logiciels dédiés qui font ça mais bon comme la normalisation des outils n'est pas encore d'actualité la "chaîne d'impression" (l'ensemble des étapes à réaliser pour imprimer) est assez loin encore du simple bouton "Imprimer" depuis n'importe quel logiciel.

 

Quelle imprimante 3D ?

De la même manière, une imprimante 3D n'est pas vraiment quelque chose qu'il suffit de sortir de la boite pour que ça marche. Un bon nombre de solutions sont à monter soi-même (ça peut être sympa mais il faut avoir des week-end libres :-) ou à minima, il peut être nécessaire de calibrer la tête d'impression et savoir procéder à des petites réparations. Bref on est dans l'outil du technicien bidouilleur.

Le 3D Print show était l'occasion de rencontrer de nombreux constructeurs d'imprimantes 3D. Sans vouloir faire un comparatif, sachez que ce qui va différencier une imprimante d'une autre c'est:

  • Le volume imprimable: on imprime généralement des petits objets (15 cm x 15 cm x 15 cm),
  • La résolution d'impression: c'est ce qui fait qu'on verra plus ou moins les "couches" sur l'objet final,
  • Le type de plastique utilisable: PLA ou ABS qui ont des propriétés légèrement différentes,
  • La vitesse: de "pas très rapide" à "très lent" (bref, il vaut mieux ne pas être pressé :-),
  • La facilité d'utilisation: plus ou moins "geek friendly" ou "user friendly".

 

Voici les constructeurs que j'ai pu voir sur le salon:

  • MakerBot: un des leaders du marché qui proposait sa "Replicator". La particularité est qu'elle peut être vendue avec un "Digitizer" qui permet de scanner et de modéliser directement un objet. En gros vous mettez l'objet sur le Digitizer, il analyse sa forme et il en imprime une copie sur l'imprimante Replicator. Bon ce n'est probablement pas aussi magique que ça mais c'est l'idée.

 

3D 5

Le MakerBox Digitizer étudie le petit nain

3D 6

Un nouveau nain va ensuite sortir de la Replicator - plus que 5 à faire

 

 

  • Up Plus: une imprimante 3D plus rustique mais moins chère.

 

3D 7

 

 

  • Witbox: une imprimante 3D espagnole qui dépasse (un peu) la taille habituelle en proposant du 20x20x20 cm.

 

  • Easy 3D Maker: Un constructeur Polonais qui lui aussi propose une imprimante plus grande 20x20x23 et qui cherchait un distributeur.

 

  • FoldaRap: une imprimante 3D pliable. Elle est dérivée de la "RepRap" l'ancêtre de toutes les imprimantes 3D qui peut (en partie) imprimer ses propres pièces ! C'est ma préférée: une vraie imprimante pour Geek :-)

 

3D 8

 

  • Ultimaker: Une version industrialisée de la RepRap. L'un des leaders du marché également.

 

3D 9

 

 

Des solutions un peu plus "pro" (et plus chères):

  • Mcor: qui propose une impression couleur en mélangeant de l'encre au plastique.
  • Be3D: un constructeur tchèque qui propose des imprimantes de très grande taille.

 

3D A

 

 

J'ai aussi pu jouer avec un "Stylo imprimante 3D". Je ne me rappelle plus le constructeur (plusieurs le propose). C'est juste une tête d'impression que vous tenez en main et que vous déplacez dans l'espace à votre convenance: bref, c'est vous l'imprimante ! Ça permet de bien comprendre le principe de l'impression 3D mais bon, inutile d'espérer faire autre chose que des "pâtés" moches mais… en 3D.

 

3D B

 

 

 

L'écosystème autour de la 3D

La surprise pour moi en arrivant au salon a été que les constructeurs d'imprimantes n'étaient pas les plus représentés. On trouvait énormément de stands avec des acteurs qui proposent des services en amont ou en aval de l'impression 3D. J'ai été étonné du véritable écosystème qui existe déjà aujourd'hui autour de ce sujet et dont le salon ne montrait probablement que la partie émergée. J'ai essayé de les regrouper un peu arbitrairement ci-dessous.

 

En amont ou en accompagnement

Econolyst: une boite anglaise qui vous accompagne sur la compréhension de l'impression 3D et l'intérêt qu'elle peut présenter pour votre métier. Leur plaquette (ci-dessous) était assez parlante là-dessus en repositionnant l'impression 3D sur la chaîne de valeur de la production d'un produit fini (une télévision).

 

3D C

Autodesk 123D: Plus classique, Autodesk fournit une suite de logiciels appelée "123D" dédiée à la création de modèles 3D.

 

SketchFab: La création de modèles est évidemment une étape cruciale: d'une part parce que ce n'est pas forcément simple, d'autres part parce qu'on ne peut pas reproduire un objet sans risquer de violer une propriété intellectuelle. SketchFab propose une bibliothèque de modèles 3D de différentes sortes téléchargeables pour quelques Euros par mois.

 

Quodscan3D: Une société qui propose de scanner des objets (du plus petit - un insecte - au plus grand - un bâtiment) afin de les reproduire en 3D. Sur le salon, ils proposaient une attraction phare en proposant dans une tente de vous scanner puis de vous envoyer votre figurine en 3D pour environ 80€. Non je ne l'ai pas fait :-)

 

3D D

 

PrintaBit: Un prestataire de service d'impression qui vous propose d'imprimer votre modèle 3D dans différents matériaux: aluminium, verre, plaqué or, …

 

 

En aval

Il s'agit ici d'entreprises qui propose des services ou des objets en s'appuyant sur l'impression 3D.

 

Kidart3D: Une startup qui transforme les dessins moches de vos enfants en de véritable œuvres d'art en 3D. Il ne manquait plus que ça :-)

 

Choc Edge: Vous permet d'imprimer du chocolat en 3D. Manque de chance, la dégustation n'était pas/plus possible quand je suis passé sur leur stand.

 

3D E

 

 

Dyvsign: Un vendeur de bijoux conçus en 3D. L'usage de l'impression 3D permet la réalisation d'objet beaucoup plus complexes que ceux qu'on peut obtenir par gravure ou moulage. C'est donc un domaine en plein essor - sous réserve que l'impression se fasse avec un matériau suffisamment résistant.

 

3D F3D G

 

 

Le monde du gadget pour touriste était également pas mal représenté avec la possibilité d'imprimer des babioles à partir d'une photo ou en scannant votre visage. Nul doute qu'on devrait bientôt voir ça sur nos lieux de vacances habituels.

 

3D H

 

 

CreaZaurus 3D: Société spécialisée dans la création de dinosaures de toute sortes et de toutes tailles en 3D. Au cas où vous voudriez vous faire votre muséum d'histoire naturelle à vous.

 

InMoov 3D: Ils proposent de réaliser un véritable robot humanoïde Open Source à imprimer (en partie) soi-même en 3D. Une idée un peu folle.

 

3D I

 

 

Plus futuriste, était exposé Urbee une voiture imprimée en 3D et également une chambre dont les meubles avaient été imprimées en 3D. On reste dans le domaine du "proof of concept" quand même, l'ensemble des éléments ne pouvant évidemment pas être complètement imprimés. Mais, cela avait le mérite de faire réfléchir.

 

3D J

3D K

 

 

La 3D artistique

Autre volet de ce salon décidément très éclectique: le monde de l'art et de la mode. Là aussi, les capacités offertes par la technologie sont déjà exploitées par des artistes et des designers pour créer des objets hors du commun. Une exposition était proposée et il y avait même un défilé de mode que je n'ai pas vu.

 

L'exposition s'ouvrait par exemple avec une installation de "son imprimé en 3D" ! En fait une installation où la courbe des fréquences sonores d'un discours était imprimée en 3D et parcourue par un signal lumineux en même temps que le son jouait (dit comme ça ce n'est pas clair mais avec la photo ça devrait l'être).

 

3D L

 

 

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, je vous mets donc des photos pour que vous fassiez votre avis vous-même.

 

3D M3D N3D O

 

 

Conclusion

Nul doute que vous trouverez sur le web d'autres compte-rendu de ce sympathique salon si vous voulez aller plus loin. Vous pouvez également voir une vidéo de synthèse ici.

 

Il est clair en tout cas que l'impression 3D est déjà sortie de la technologie sympa du bidouilleur et qu'elle est en train de se construire un véritable marché de produits et de services autour de ces applications. A suivre donc.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Geek Me Tender 12/06/2014 14:08

Oui j'ai vu ça mais pour moi 400€ c'est encore beaucoup pour le moment :) Puis, il y a le matériel à acheter aussi :)

Geek Me Tender 12/06/2014 11:36

C'est quand même impressionnant tout ce que l'on peut faire avec les imprimantes 3D, dommage que ce soit encore un peu cher, du moins pour moi :)

Lionel 12/06/2014 14:03



C'est clair ! Mais on commence à avoir des imprimantes à 400€. Voir en France la récente annonce de la uDelta http://www.reprap-france.com/home/113-%CE%BCdelta.html



Délivrabilité email 29/04/2014 23:07

Dommage on y était pas. Vous avez déjà eu l'occasion de tester l'impression 3D ?

Lionel 30/04/2014 09:36



"Jouer avec" serait plus approprié :-)



Maxime 20/02/2014 16:41

Un très bel événement où j'étais également présent. Merci pour ce retour qui complète ce que j'ai pu manquer.

Lionel 20/02/2014 16:45



Merci. Si vous avez partagé un compte-rendu également, je suis preneur !