Mardi 10 avril 2012 2 10 /04 /Avr /2012 11:08

 

Des chiffres qui donnent le vertige: 13 millions d'unités vendues, +30% de croissance du chiffre d'affaire par an en moyenne, 26 milliards de contenus vendus.  Un positionnement clairement haut de gamme avec 200 boutiques à travers le monde et un DG France qui indique, "Au delà du (contenu), c'est une expérience de consommation que nous proposons".

 

7avoir tablet1

 

 

De quoi s'agit-il ? évidemment d'Apple et de l'iPad ? Et bien non il s'agit de Nespresso. Pourtant les chiffres, le positionnement, le modèle économique: tout cela se ressemble ! Bon sang mais c'est bien sûr: l'iPad et la machine Nespresso, c'est le même combat: la tablet va tuer le PC au même titre que la cafetière Expresso va tuer la cafetière à filtre !

 

Mais la cafetière Expresso va-t-elle tuer la cafetière à filtre ? En fait, non, elle n'en prend pas le chemin. La cafetière à filtre (c’est-à-dire le PC ), c'est encore plus de 50% des ventes du marché des machines à café tous segments confondus et les ventes continuent à croître chaque année. Par ailleurs, il est peu probable que la cafetière Expresso soit adaptée à toutes les bourses et à tous les usages. Mais alors si la cafetière Expresso ne remplace pas la cafetière à filtre, la tablet peut-elle vraiment remplacer le PC, surtout en entreprise ?

Non, je ne crois pas. Je vais donc tenter la démonstration en quelques points que j'illustrerais de liens pour approfondir le sujet.

 

 

7avoir tablet2

Une tablet est avant tout un outil de loisir

La tablet est avant tout un outil de loisir. Selon différentes études en effet  95% des gens l'utilisent à la maison, généralement sur leur canapé et devant le télé ! Il faut dire que les tablets sont surtout conçues pour pousser des contenus de loisirs: musiques, vidéos, livres, jeux, … Le modèle d'Apple avec iTunes est d'ailleurs parfaitement clair sur le sujet. Certains analyses imaginent même que la tablet pourrait être à terme un véritable écran de télé de substitution que nous pourrions regarder jusqu'à 3h par jour. Preuve supplémentaire, l'arrivée récente d'Amazon sur le marché des tablets qui subventionne sa tablet Fire pour donner au plus grand nombre la possibilité de disposer d'un formidable outil pour consommer  son énorme catalogue de contenus.

 

 

7avoir tablet3

Une tablet n'est pas un outil de mobilité

On imagine souvent les tablets comme un outil qu'on peut emporter et utiliser partout ce qui lui donne un avantage important par rapport au PC. C'est pourtant peu le cas dans les faits. Moins d'une tablet sur cinq vendue aujourd'hui dispose d'autre chose qu'une connexion WiFi ce qui limite son usage à un endroit posé et fixe. D'ailleurs à peine 6% des tablets se connectent effectivement en 3G. Enfin, il faut bien avouer que les écrans des tablets sont difficilement utilisables en extérieur.

 

 

7avoir tablet4

Les tablets ne sont pas des outils d'entreprise

Si la plupart des VIP et des Geeks de nos entreprises sont équipés d'une tablet, il reste qu'aujourd'hui 95% des ventes de tablet sont réalisés par le grand public. Les utilisations entreprise sont donc plutôt des utilisations "sauvage" (ou BYOD…). D'ailleurs, de mon expérience personnelle, les constructeurs ne sont pas encore prêts à adresser le marché des entreprises. Ainsi, il n'y a généralement pas d'équipe commerciale dédiée aux tablets chez les constructeurs: ce sont soit des équipes commerciales PC, soit des équipes commerciales mobiles. Autre point, la durée de vie des tablets est trop courte pour une entreprise, à peine 6 mois à 1 an, comme les téléphones mobiles portés par les subventions des opérateurs. Rien à voir avec la durée de vie d'un PC qui tend de plus en plus vers les 3 ou 4 ans pour des raisons économiques et écologiques. Enfin, même si l'usage bureautique de la tablet est intéressant, son coût est difficile à supporter s'il doit s'ajouter (et non remplacer) celui d'un PC + un smartphone.

 

 

 

7avoir tablet5

 

La tablet a tué son propre marché

Pourtant si la tablet n'a pas tuée le PC, elle a déjà tuée les Netbooks dont les ventes sont passées sous les ventes de tablet en 2011. Il faut dire que les Netbooks et les tablets partagent au moins un usage: celui d'un deuxième PC facile à transporter qu'on peut utiliser rapidement pour surfer ou lire ses mails.

Enfin, nul doute que la tablet va aussi tuer la tablet "historique": la tablet PC, qui détient encore 5% du marché des tablets ! Il est d'ailleurs intéressant de constater que certains analystes imaginaient en 2005 une croissance exponentielle des tablet PC pour atteindre 14 millions d'unités en 2009. Ce n'est évidemment jamais arrivé.

 

 

Pour toute ces raisons, il me parait donc important d'être prudent et de ne pas céder trop facilement à l'enthousiasme ambiant. La tablet  va probablement remplacer le PC dans quelques domaines de l'entreprise qui sont plus des consommateurs d'informations que des producteurs de contenus. Mais non, la tablet ne vas pas tuer le PC, pas plus que le netbook ou que la tabletPC n'a tué le PC portable ou que la cafetière Expresso ne va tuer la cafetière à filtre. N'oublions pas que ces pronostics sont toujours fait par des vendeurs qui ne militent que pour leur propre cause, qu'ils s'appellent Apple ou Nespresso...

 

Par Lionel - Publié dans : Mobile - Communauté : culture geek
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

A propos de l'auteur


llaske_cantine.png
Lionel Laské est Directeur Innovation chez C2S, la SSII du groupe Bouygues.
Plus d'information sur l'auteur ici.

C2S-moyen-Groupe.gif

Retrouvez moi également sur Twitter:

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés