Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 à voir

Articles récents

IE 7 + 1

16 Juillet 2009 , Rédigé par Lionel Publié dans #Microsoft, #Overblog

 

Internet Explorer 8 est une des nouveautés de Windows 7. Il n'est néanmoins pas exclusivement réservé à Windows 7 puisqu'il peut être installé en tant que mise à jour sur Windows XP/Windows Vista. De quoi vous donner dés aujourd'hui un avant goût de Windows 7...  

 

Bon ne vous attendez pas à des révolutions, Internet Explorer 8 n'est qu'une petite évolution d'Internet Explorer 7 mais il y a quand même quelques fonctionnalités sympathiques et/ou prometteuses.

 

Onglets à gogo

 

Lorsqu'on lance un nouvel onglet, au lieu d'un bête message d'erreur, on arrive désormais sur une page d'accueil plus sympathique.

 

 

 

On y retrouve un historique de tous les onglets qui ont été fermés précédemment avec la possibilité de rouvrir chacun des liens voire même tous en même temps. On y retrouve également les fonctionnalités InPrivate et Accélérateurs sur lequel je reviendrais ci-dessous.

 

Les onglets prennent aussi un peu de couleur. Plus précisément, les onglets qui correspondent à une même session de navigation (i.e. ouvert depuis la même page) prennent automatiquement la même couleur. C'est pratique.

 

 

La couleur est d'ailleurs reprise sur la preview de tous les onglets. Une vue qui est présente depuis IE7 mais qui n'est toujours pas exploité à sa vraie valeur  selon moi. Et si Microsoft s'inspirait de Chrome sur ce sujet ?

 

 

On peut maintenant sauvegarder un groupe d'onglets en Favoris ce qui permet d'ouvrir un ensemble de pages en une seule fois.

 

 

Autre détail sympathique sur les onglets: c'est définitivement fini l'ouverture d'une fenêtre différente chaque fois qu'on passe d'une zone web à une autre (Intranet/Internet). Un grand nombre de comportements de ce genre sont d'ailleurs contrôlables très finement depuis les options IE qui sont devenus un vrai tableau de bord d'avion

 


 

De plus en plus compatible

 

Une des nouveautés majeures de IE8 est invisible: c'est la réecriture du moteur de rendu pour être "plus  conforme aux standards du W3C". Evidemment cette décision de Microsoft a des conséquences car cela change la manière dont une page est affichée dans le navigateur. Dés les premières béta de IE8, il y a eut ainsi pas mal d'utilisateurs qui indiquaient que certains sites web (y compris des sites de Microsoft ) n'étaient pas affichées correctement par IE8.

 

A l'usage, je dois dire que cela arrive mais c'est assez rare et généralement on s'en rend compte assez vite. La preuve en image (le même site en IE 8 d'abord puis en mode IE 7...):

 

 

Par ailleurs, on peut facilement marquer un site comme devant s'afficher "comme dans IE7" par l'intermédiaire du menu. Chaque nouvel accès au site fera passer automatiquement IE8 en mode compatibilité et l'URL apparaîtra avec un petit symbole d'une page cassée.

 

 

La liste des sites référencés comme étant en mode compatibilité IE7 est d'ailleurs administrable.

 

 

Encore plus fort: Microsoft met cette liste à jour régulièrement/automatiquement en fonction des listes que déclarent les utilisateurs. Comme ces mises à jours sont intégrées dans les mises à jour de IE8 sous Windows Update, il y aura forcément de moins en moins de sites qui poseront problème !

 

 

Je ne résiste pas à l'envie de vous donner une de mes erreurs préférées avec IE8: la page de gestion des flux RSS de Outlook 2007...  


 

Personne ne me vois

 

Pour ceux qui veulent naviguer discrètement, IE8 propose le mode "InPrivate". Accessible par le menu ou via un lien sur un nouvel onglet, il permet une navigation sans cookies, sans gestion de l'historique, sans gestion du cache, etc... Bref, le navigateur n'utilise pas l'historique de vos navigations et toute trace de ce que vous avez fait a disparu dés qu'on ferme le navigateur.

 

 

Lorsqu'on navigue dans ce mode, cela est indiqué explicitement devant l'URL choisie. Pour être honnête, sauf si vous avez l'habitude de fréquenter des sites que la morale réprouve , la seule utilisation que j'ai trouvé au mode InPrivate est la possibilité d'ouvrir une session sur un site avec un compte différent de celui que j'utilise habituellement (Windows Live, MSDN, …).

 

 

 

HTML Inside

 

Pour les développeurs, vous apprécierez également de voir que IE8 intègre un outil, accessible par le menu, qui permet de décortiquer une page HTML.

 

 

L'outil permet de visualiser les différentes balises HTML et leurs attributs et de retrouver les styles CSS associés. Il intègre également le debuggeur JavaScript. Cela évite de chercher ou d'installer des plug-ins supplémentaires.

 

 

Accélérer

 

Les Accélérateurs sont une nouveauté de IE 8 permettant de déclencher des actions sur une sélection. Concrètement, quand vous sélectionnez une zone de texte dans une page, cela fait apparaître automatiquement le menu des accélérateurs. Dans ce menu vous trouverez des outils permettant de traduire à la volée:

 

 

Ou de localiser une adresse sur une carte:

 

 

Ce qui est pratique c'est qu'on déclenche le traitement sans sortir de la page courante et que le résultat s'affiche directement dans une fenêtre "popup". Bref, il se passe beaucoup de choses juste avec un seul clic ! Evidemment la réussite de cette fonctionnalité dépendra de l'adhésion de la communauté de développeurs, mais c'est prometteur d'autant que c'est facile à réaliser. Comme pour les connecteurs de recherche, il suffit d'un peu de XML et de HTML.

 

 

Alors ? IE8, c'est à voir non ?

 

Lire la suite

C'est quoi la re7 du réseau ?

5 Juillet 2009 , Rédigé par Lionel Publié dans #Microsoft, #Overblog

Jusqu'à présent les billets de ce blog étaient plutôt favorables à Windows 7. Pour éviter d'être accusé de parti pris et parce que dans les dernières semaines mon Windows 7 a plutôt été récalcitrant, je vais être un peu plus critique aujourd'hui en parlant du réseau.

Plus vite mais sans le réseau

Dans l'un de mes premiers billets, j'étais agréablement surpris du temps de démarrage de Windows 7. Il est vrai qu'on sent immédiatement la différence avec Windows Vista: le bureau apparait plus vite. Néanmoins, lorsqu'on y regarde de plus prés cette rapidité d'affichage à un inconvénient: certains services se lancent plus tard. Or, c'est le cas du réseau qui même en connexion Ethernet directe n'est pas disponible immédiatement. Du coup, on peut travailler plus rapidement mais sans le réseau...



 

3G: le réseau presque en liberté

En dehors des accès WiFi, il est vraiment agréable de pouvoir se connecter à Internet de n'importe où via une "clé 3G". J'ai la chance de disposer d'une clé 3G sous la forme d'une carte Bouygues Telecom AirCard. C'est assez inesthétique car la carte est au format PC Card dont ne dispose pas mon Dell (il y a donc un converisseur PCMCIA/PC Card qui déborde du boitier) mais bon jusqu'à présent cela fonctionnait plutôt bien.



C'était une de mes grosses angoisses en passant sous Windows 7: cette carte continuera t'elle à fonctionner ? Après avoir essayé plusieurs drivers (plus ou moins récents), j'étais arrivé à la faire fonctionner au début. Mais hélas, cela n'a pas duré et bizarrement un beau jour, la carte n'a plus été reconnue




L'explication est difficile à trouver. C'est probablement lié à une des mises à jours de Windows 7. En effet, même si la version de Windows 7 que j'utilise n'est qu'une Release Candidate, elle reçoit régulièrement des mises à jours.




Dans mon cas, il est probable qu'une des mises à jours ait fait perdre la connectivité.

 

Bluetooth mon ami ?

Comment disposer d'une connexion 3G même sans avoir accès à une clé 3G ? En utilisant une connexion Bluetooth avec un téléphone disposant d'une connexion 3G. C'est ce que j'ai donc essayé.



Mauvaise surprise: impossible de trouver le moyen de créer une connexion Bluetooth sous Windows 7.  Après avoir vainement cherché y compris dans le Setup du BIOS (au cas où le Bluetooth serait désactivé dans le BIOS), il faut se rendre à l'évidence: le Bluetooth n'est pas présent dans Windows 7 RC. A priori c'est encore lié au fait qu'il n'y ait pas de driver adéquat pour mon Dell sous Windows 7. Décidément, je n'ai pas de chance

 


Un fil entre nous

En désespoir de cause, je me décide à tenter une connexion à mon mobile via un cable USB. C'est rustique mais aprés tout si ça marche, cela répondra à mon besoin de connectivité.

La connexion entre Windows et mon mobile (un Samsung Pixon) est possible via le logiciel Samsung PC Studio. Mais là non plus l'installation des drivers nécessaires ne donne pas le résultat escompté:



Même en forçant l'installation (j'ai le goût du risque), le mobile n'est désespérement pas reconnu. J'ai fais également une tentative avec un Samsung Player Addict sous Windows Mobile 6.1 sans avoir un meilleur résultat.

BBox + Windows 7

Après de nombreuses heures à s'acharner contre l'accès réseau, me voilà parti en week-end dans ma famille. En plus, coup de chance, il y a là-bas une BBox toute neuve, je n'aurais donc pas à regretter de ne pas pouvoir utiliser l'accès 3G depuis Windows 7.



Hé bien là non plus, pas de chance: Windows 7 refuse désespérement de se connecter à la BBox en WiFi et même en Ethernet. Pourtant ce n'est pas un problème matériel car j'ai déjà réussi à me connecter à un BBox lorsque ma machine était sous Windows Vista. Un peu frustré je lance une petite expertise du problème: ma machine est bien visible depuis l'interface d'administration de la BBox et reçoit bien une adresse IP mais elle n'arrive pas à contacter le serveur DNS (même en le forçant). Bref: je suis maudit





Bon disons que tous ces problèmes vont se corriger dans quelques jours avec la version définitive de Windows 7. Enfin j'espère...

 

Lire la suite

Le double écran avant, 7tait l'enfer

15 Juin 2009 , Rédigé par Lionel Publié dans #Microsoft, #Overblog

J'utilise un PC portable (DELL Latitude D630 précisément) et une station d'accueil raccordée à un écran LCD.

Disons le tout net: la gestion de ce genre de configuration avec un écran externe sous Vista c'était l'enfer . Pourtant cela n'a rien d'exceptionnel et ce n'est pas faute d'avoir essayé de nombreux drivers différents mais le résultat a toujours été:

  • un fonctionnement aléatoire: c'est l'un ou l'autre des écrans qui s'affiche lorsqu'on met le PC sur sa station mais jamais celui qu'on veut,
  • une gestion complexe: un nombre considérable de clics pour arriver au résultat et on ne sait jamais s'il faut utiliser les outils Windows ou les outils Intel (fournis avec les drivers de la carte écran) pour changer la configuration,
  • une stabilité relative: de nombreux "écrans bleus" de Vista semblaient avoir pour cause les dysfonctionnements de l'écran.

Et bien avec Windows 7, cet enfer semble être fini



Un portable + un écran: l'enfer ?


D'abord la reconnaissance du bureau se fait de manière transparente sous Windows 7. Pas une fois en démarrant/redémarrant la machine sur son socle je n'ai eut à changer l'écran de sortie (portable et/ou écran LCD) alors que c'était devenu un de mes sports favoris sous Vista...

Ensuite parce que parmi de nombreux raccourcis claviers ajoutés à Windows 7, Microsoft a eut la bonne idée d'intégrer un raccourci Windows + P qui permet de gérer en un clic la configuration en mode écrans multiples. Voici ce que cela donne:




Un raccourci indispensable lorsque vous êtes à votre bureau mais aussi lorsque vous faites une présentation avec un vidéo-projecteur. D'autres raccourcis sont à découvrir ici (merci Thomas pour le lien).


Autre nouveauté sympathique de Windows 7: l'attirance des fenêtres par les bords. L'idée est de pouvoir simplement retailler une fenêtre pour qu'elle s'adapte à l'écran. Par exemple si je clique sur la fenêtre actuelle et que je la déplace vers le haut de l'écran, Windows 7 me propose de l'agrandir en pleine page.

Pour cela un cadre blanc apparaît autour de l'écran pour indiquer la taille finale de la fenêtre:



Si je relache la souris, le retaillage se produit. Pratique, notamment lorsqu'on veut lacher une fenêtre dans le deuxième écran.

Si au lieu de déplacer la fenêtre vers le haut de l'écran, je la déplace vers le bord gauche ou droit, Windows 7 propose de lui faire occuper seulement la moitié de l'écran. Pour être honnête j'étais assez sceptique sur cette fonctionnalité avant d'avoir à l'utiliser réellement dans un cas précis: la comparaison entre des données provenant de deux applications. Dans ce cas, comme le montre cette petite vidéo, c'est trés pratique:

 

 

 

 


En plus, vous remarquerez qu'en double-cliquant sur la fenêtre, on lui redonne sa taille normale (avant le retaillage). A noter que cette fonctionnalité de "distribution de fenêtres" existe bien dans les applications (par exemple Office), mais elle n'existait pas au niveau du système.

Voilà en tout cas des fonctionnalités de Windows 7 qui devraient vous simplifier la vie.

 

 

 

Lire la suite

L'explorateur 7offe

3 Juin 2009 , Rédigé par Lionel Publié dans #Microsoft, #Overblog

Il y a des fonctionnalités que l'on ne découvre qu'au fur et à mesure de l'utilisation. C'est le cas des nouvelles fonctionnalités de l'explorateur que je présente aujourd'hui.

Lorsqu'on lance l'explorateur Windows 7 la première fois, rien de changé en apparence. On y retrouve les accès rapide à ses documents, à ses images, au bureau, aux disques, ... Pourtant l'organisation est un peu différente et réserve quelques bonnes surprises.


 

Favoris

La zone "Favoris" propose un nouveau raccourci bien pratique appelé "Emplacements récents". Pas de mystère il s'agit des derniers dossiers que vous avez utilisé. J'aime bien cette fonctionnalité qui me rappelle Outlook 2007 qui propose les derniers dossiers utilisés lorsqu'on déplace un message. Le raccourci "Emplacements récents" étant visible également dans la fenêtre système "Enregistrer...", cela permet un accès rapide aux dossiers sur lequel vous n'avez pas forcément créé un raccourci sur le bureau.



La zone "Favoris" peut aussi être personnalisée avec vos propres  raccourcis. Il suffit simplement d'y glisser/déposer le ou les dossiers qui vous intéressent. Ils seront ainsi accessibles en un clic dans toutes vos explorations.

Recherche

La restitution des recherches a été améliorée sous Windows 7. Les résultats mettent ainsi en évidence le mot recherché qu'il soit dans le nom du fichier ou dans son contenu. Une prévisualisation du contenu est également accessible à droite de l'écran. Petit reproche: on aurait aimé néanmoins qu'elle se positionne automatique sur la première itération du mot trouvé dans le document.



Ce n'est pas tout à fait nouveau mais les résultats de recherche peuvent être enregistés et rejoindre également la zone des raccourcis. Ici par exemple une recherche qui retourne toutes les présentations PowerPoint et que j'ai glissé dans les raccourcis pour pouvoir y lancer des nouvelles recherches plus tard.



Plus intéressant, la recherche peut se réaliser au delà du poste par l'intermédiaire des "Connecteurs de recherche". Cette fonctionnalité permet à un site ou un portail web de vous offrir la possibilité de lancer des recherches directement depuis l'explorateur Windows 7. Supposons par exemple que vous soyez un amateur du site de partage de photos Flickr. Il vous est possible, en installant le connecteur de recherche de Flickr, de lancer directement une recherche dans Flickr comme si vous la lanciez depuis votre poste.



Mieux: vous pouvez ensuite simplement faire un glisser/déposer du résultat (par exemple d'une ou plusieurs images) pour qu'il soit copié sur votre poste. Plus besoin d'utiliser le navigateur !

Pour ceux qui sont curieux, sachez que les connecteurs de recherche sont assez simples à intégrer dans n'importe quel site web existant. Pour cela, le site doit proposer une URL de recherche qui va retourner ses résultats sous la forme d'un flux RSS augmenté de quelques balises spécifiques (emplacement du fichier cible par exemple). On décrit ensuite la configuration du connecteur dans un fichier XML particulier qui doit avoir une extension ".ODC" et le tour est joué. Voici par exemple un connecteur tout simple que j'ai réalisé, sans une seule ligne de code, pour pouvoir lancer des recherches sur l'un de mes sites préférés (DotNetGuru) depuis l'explorateur.

    <?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>  
    <OpenSearchDescription xmlns="http://a9.com/-/spec/opensearch/1.1/" xmlns:ms-ose="http://schemas.microsoft.com/opensearchext/2009/">  
        <ShortName>DotNetGuru</ShortName> 
        <Description>Connecteur de recherche dans le DotNetGuru</Description> 
        <Url type="application/rss+xml" template="http://search.msn.com/results.aspx?q={searchTerms}+site%3awww.dotnetguru.org&amp;num=100&amp;format=rss"/>  
    </OpenSearchDescription>



Bien sûr c'est réservé à des techniciens mais ce n'est pas du tout insurmontable. Nul doute que nous allons voir fleurir rapidement des connecteurs de recherche pour de nombreux sites. Vivement d'ailleurs que mes collégues de l'équipe portail nous propose un connecteur de recherche sur notre intranet . Plus d'information sur le sujet des connecteurs de recherche sur le blog de l'équipe Windows 7 et dans ce document.

Bibliothèques

Autre nouveauté de l'Explorateur les répertoires peuvent être organisés en "Bibliothèque". Globalement une bibliothèque est un ensemble d'emplacements sur le disque dont l'explorateur présente une vue unifiée. Ainsi le répertoire "Mes images" est désormais une "Bibliothèque" ce qui vous permet d'y référencer plusieurs endroits sur votre disque. Il était en effet difficilement envisageable qu'il n'y ait qu'un seul endroit où se trouve des images sur le disque.



Lorqu'on lance une recherche dans une bibliothèque, elle se fait bien évidemment sur tous les répertoires de la bibliothèque.

En plus de celles proposées en standard, on peut créer ses propres bibliothèques comme le montre l'écran suivant.

 

Emplacement logique ou physique ?

 

Il est intéressant de noter que l'ensemble de ces nouveautés ont pour but de nous faire oublier l'emplacement réel des fichiers pour rendre la navigation dans nos données  plus efficace. Car finalement, qu'importe où se trouve l'information si on peut y accéder rapidement ?

Lire la suite

7 aux doigts et à l'oeil...

24 Mai 2009 , Rédigé par Lionel Publié dans #Microsoft, #Overblog

Il y a quinze jours, j'animais à C2S un petit-déjeuner sur les technologies tactiles. L'objectif était en 45mn de faire un état de l'art de ces technologies et de comprendre leur impact sur les interfaces homme machine.

Impossible du coup de passer à côté du support du multitouch intégré nativement dans Windows 7. Mais encore fallait-il disposer du matériel nécessaire. Or, grâce au e-Lab, j'ai pu disposer pendant quelques jours d'une des rares machines qui supporte cette technologie: le HP TouchSmart que l'on voit dans toutes les présentations de Microsoft.

Voici deux images de "la bête" une fois installée:

 

Pour simplifier, je dirais que le HP TouchSmart est un écran 16/9 tactile qui intègre un PC. On distingue d'ailleurs sur le côté l'emplacement du lecteur CD et de quelques ports. L'appareil est (quand même) livré avec une souris et un clavier mais pour mes tests je me suis évidemment forcé à n'utiliser que l'écran.

Le premier contact est simple: on pointe le doigt à l'endroit où on veut cliquer. L'emplacement est représenté par une petite croix (pas une flêche comme avec le pointeur souris) qui apparaît avant même que l'on touche l'écran (à quelques millimètres de celui-ci). Elle est entourée par un petit cercle qui grossi. Si on laisse appuyé le doigt de manière prolongée un cercle plus épais entoure la position et permet de déclencher l'équivalent d'un bouton droit de la souris. Voici une petite vidéo qui montre ce que cela donne (succession d'appuis courts puis un appui long):

 


Une fois passé ce premier contact, lançons des applications. Le menu Démarrer a la taille idéale pour le doigt et la taille de la nouvelle barre de tâche est parfaite également (c'est même apparemment une des raisons de son augmentation de taille, voir ici). Plusieurs gestes "naturels" sont supportés nativement dans les applications:

 

  • Appui pour cliquer sur un élément ou sur un lien,
  • Défilement pour passer à l'élément suivant/précédent ou faire défiler des images ou du texte,
  • Ecarté/Rapproché avec deux doigts pour zoomer ou dézoomer des images ou du texte (une page dans IE par exemple),
  • Rotation à deux doigts pour retourner une image,
  • ...

 

La vidéo suivante montre une séquence complète d'utilisation du système. On y voit le lancement d'une application, le défilement des images ou d'une page dans IE (notez le "rebond" de la fenêtre à la fin du défilement), le zoom, la rotation et le bouton droit.
 

 

 


Globalement on navigue avec le doigt assez naturellement dans Windows 7. Le manque de précision du doigt est néanmoins visible, par exemple, lorsqu'on clique sur les boutons pour iconifier ou maximiser une fenêtre ou lorsqu'on est au bord de l'écran (car on touche le cadre de la dalle). Par ailleurs, l'utilisation du bras tendu est assez peu habituelle et au bout d'une dizaine de minutes on commence à ressentir une crampe dans le bras !

La machine que j'utilise étant un poste de test, peu de choses sont installées dessus pour profiter pleinement du multitouch. Seul un petit jeu rigolo, AirHockey, permet de s'amuser avec deux mains sur l'écran (deux joueurs) pour diriger les pallets 

 

 

 

 


Si vous avez perdu votre clavier, un clavier virtuel est disponible sur Windows 7. Il est assez sympathique car il propose un retour visuel des différentes touches appuyées. Il n'est néanmoins pas prévu pour une utilisation longue durée car là-aussi l'ergonomie "bras levé" n'est pas du tout adaptée à la frappe.

 

 

 

 

 


Au final, je dois avouer que je reste un peu sur ma faim. Certes, on manipule réellement le système avec le doigt mais j'imaginais (je rêvais ?) d'une interface "plus multitouch" où l'on pourrait par exemple manipuler un icône avec chaque main ou changer la résolution avec deux doigts. Ici on a un peu l'impression d'être sur un TabletPC avec le multitouch en plus mais avec la précision en moins...

 

 

 

Lire la suite

La virtualisation, 7 à la portée de tout le monde

18 Mai 2009 , Rédigé par Lionel Publié dans #Microsoft, #Overblog

Une des grandes nouveautés de Windows 7, moins visible que les précédentes que j'ai décrit, est la prise en charge de la virtualisation. Un mot qui pourrait sembler barbare aux utilisateurs standards mais qui va peut-être se démocratiser avec Windows 7. Le support de la virtualisation dans Windows 7 s'exprime de trois manières que je détaille ci-dessous.

Disque virtuel = disque réel

Windows 7 a la capacité à gérer nativement le format de fichier VHD qui est également le format des disques virtuels de Virtual PC. Ainsi il est désormais possible de "monter" un disque virtuel comme s'il s'agissait d'un disque standard. Pour cela, il suffit d'aller dans la gestion du poste de travail où de nouvelles actions sont apparues à cet effet:



Une fois monté, à part la couleur de l'icône (bleu), rien ne laisse supposer qu'il s'agit d'un disque virtuel et il est accessible en lecture/écriture comme un autre disque.



Je fais une petite digression pour parler d'un autre format de disque connu: le format ISO. Le format ISO représente l'image d'un CD ou d'un DVD. Ceux qui ont déjà eut à gérer un abonnement MSDN savent que Microsoft envoie régulièrement à ses abonnés des quantités astronomiques de CD/DVD avec tous ses produits dans toutes les langues (j'en connais qui en font des dessous de verre ). Grâce au format ISO, il suffit, plutôt que chercher dans un classeur, de télécharger l'image du CD et de la monter sur un logiciel spécifique qui va faire croire qu'il s'agit d'un vrai CD. Vous utilisiez probablement comme moi le sympathique Daemon Tools. Et bien pas de chance, il ne marche pas sur Windows 7 . La preuve en image avec ce beau message d'erreur:



Bon heureusement, j'ai trouvé un autre outil similaire qui lui fonctionne sous Windows 7: Virtual Clone Drive. Mais, à voir son icône, il semble moins sympathique...




Et bien Daemon Tools et Virtual Clone Drive risquent d'être inutile demain. J'ai en effet lu l'"indiscrétion" d'un développeur Microsoft dans MSDN Magazine qui laisse supposer qu'il sera possible sous Windows 7 (RTM ?) de monter directement des disques ISO. Probablement sur le même principe que ci-dessus. Cela va "tuer" pas mal d'outils FreeWare/ShareWare mais avouons que cela sera plus pratique.

Virtualisation Inside

Windows 7 permet aussi de créer et d'exécuter directement des machines virtuelles. C'est à dire finalement d'émuler un autre système que Windows 7 dans Windows 7. Pour cela, sur Windows RC, il faut d'abord installer l'outil "Windows Virtual PC" qui semble être le successeur de Virtual PC pour Windows 7. Je dis "qui semble" parce que le téléchargement du package m'a fait réfléchir. Regardez plutôt:




Deux choses surprenantes:

  • D'abord il ne s'agit pas d'un package d'installation habituel mais d'un "patch" du système. Ce qui veut dire clairement que Virtual PC sera intégré directement à Windows 7 ! D'ailleurs le nom du package est significatif: Windows 6.1 est le nom de code de Windows 7 (voir ici pour vous en convaincre).
  • Ensuite la taille du package: seulement 5 Mo ! En fait, le package ne contient que la partie visible de Virtual PC, tout le reste est clairement déjà intégré à Windows 7. Ce qui est confirmé par le support natif du format VHD.

Une fois l'installation réalisée. Un menu permet de lancer la console d'administration qui n'en ai pas une car on se retrouve dans l'explorateur Windows dans un répertoire (mes) "Ordinateurs virtuels":



Ici on peut créer et gérer les différentes machines virtuelles. Les fichiers VHD des machines virtuelles créées avec Virtual PC 2007 fonctionnent parfaitement ce qui m'a permis de récupérer mes machines virtuelles Windows 2003 et Windows XP SP 2 existantes. Ci-dessous une capture où Windows 7 cohabite avec Windows XP et Windows 2003.



A noter néanmoins que pour en arriver là, il faut d'abord avoir activé les fonctionnalités de Virtualisation du processeur. En effet, si on ne l'a pas fait voilà le message d'erreur que l'on obtient au lancement:




Moi qui croyais naïvement que seules les solutions serveurs (Hyper-V Microsoft et ESX VMWare) utilisaient les fonctionnalités du processeur... Pourtant cela fait des mois que j'utilise des outils de virtualisation sous Windows Vista sans avoir changé cette fameuse configuration ! Bref, après un peu de recherche et deux reboot, j'ai fait la modification dans la configuration du BIOS pour que ça marche (si vous avez un DELL Latitude D630 comme moi, ne cherchez plus c'est: reboot, F12, POST Behavior, Virtualization ).

Windows XP = Windows 7

Un autre package permet de compléter les fonctionnalités de virtualisation de Windows 7: le "Windows XP mode". Une fois installé, on dispose d'une machine virtuelle Windows XP standard mais avec une fonctionnalité supplémentaire: la capacité d'exécuter une application dans une fenêtre Windows 7. Imaginez la fenêtre d'une application Windows XP qui s'exécute juste à côté de la fênêtre d'une application Windows 7, vous aurez une idée de ce que cela peut donner. Une application est d'ailleurs fournie en standard pour le montrer: le "Catalogue Windows". Cela permet de voir une fenêtre IE 6 s'exécuter sur Windows 7. Voilà ce que cela donne:



Pour comprendre comment cela fonctionne, j'ai voulu tenter l'expérience par moi même en configurant ma propre application pour le "Windows XP mode". Pour cela, c'est assez simple, on commence par lancer la machine Windows XP puis on installe normalement l'application que l'on veut "virtualiser", ici il s'agit de l'application Liogo:



Remarque technique: il faut que l'application (ou l'utilisateur) installe un icône dans le menu de démarrage de "Tous les utilisateurs" pour que ce que je décris ci-dessous fonctionne.

Une fois l'installation terminée, on arrête la machine virtuelle et c'est tout ! L'application est maintenant visible depuis le menu Démarrer de Windows 7 comme le montre l'écran ci-dessous:



Lorsqu'on lance l'application depuis ce menu elle s'exécute correctement mais avec le look Windows XP que l'on reconnait.



En regardant le gestionnaire de tâche, on remarque que c'est la machine virtuelle qui s'exécute. Cela est d'ailleurs confirmé si on lance les deux applications "virtualisées" en même temps. A noter également que la machine virtuelle reste en marche après le lancement pour éviter un temps de démarrage trop long car au premier démarrage, la machine virtuelle démarre aussi ce qui prend quelques secondes.

Pour les puristes, vous aurez noté qu'il ne s'agit pas réellement de "virtualisation d'applications" puisque l'application s'exécute dans la machine virtuelle Windows XP. Il y a juste une restitution des fenêtres de l'application vers Windows 7.

Voilà qui peut en tout cas permettre de migrer de manière moins douloureuse vers Windows 7.

Conclusion: Virtual PC = Windows 7

Bref, vous l'aurez compris avec ces 3 fonctionnalités, la virtualisation est désormais complètement intégrée à Windows 7, au même titre que Internet Explorer ou Windows Media Player. Je connais des éditeurs concurrents de Microsoft qui peuvent commencer à s'inquiéter: pourquoi acheter/télécharger un autre produit alors qu'il y en a un qui est déjà dans la boite ? ça ne vous rappelle rien ?
 

Lire la suite

Les gadgets 7 important

14 Mai 2009 , Rédigé par Lionel Publié dans #Microsoft, #Overblog

J'aime beaucoup les Gadgets et l'idée de pouvoir afficher une information synthétique qu'on a en permance sous les yeux. Le nom "Gadget" est d'ailleurs assez mal choisi ! Les Gadgets étaient incontestablement la nouveauté du bureau de Windows Vista. Ils sont évidemment présents à nouveau sur Windows 7 avec quelques petites améliorations.

Alors qu'avant on ne pouvait les mettre que sur le côté de l'écran (dans la "SideBar") on peut maintenant les mettre n'importe où sur le bureau. Bon d'accord ce n'est pas une révolution car les Yahoo Widgets (ex-Konfabulator) proposent ça depuis longtemps mais ça manquait à Vista.


Des gadgets partout, enfin ?

 

Je dis que ça manquait mais pour être franc, une fois passé l'amusement initial, ils ont tous retrouvés gentiment le bord droit de mon bureau. Enfin bon, comme pour la disposition des icônes sur le bureau, tout est affaire de goût...

Excepté pour l'emplacement, on retrouve les mêmes fonctionnalités des Gadgets à travers les icônes qui apparaisent sur le Gadget lorsqu'on le survole :



Dans l'ordre: la possibilité de le fermer, un icône pour l'agrandir (nouveau), l'accès à la configuration et une poignée de déplacement. L'icône pour l'agrandir permet de passer le Gadget dans sa taille "Flying out" qui était précedemment accessible par un clic sur le gadget.

    

Petit Gadget et grand Gadget



Pour les Gadgets fournis en standard, il n'y a rien de nouveau, on retrouve les grands classiques: météo, bourse, date, heure, processeur, flux RSS, ... le Gadget PostIt a disparu car il est remplacé par une application.



Le fonctionnement de ces Gadgets standards n'a pas évolué non plus. C'est dommage, il aurait été intéressant par exemple qu'ils profitent du fait que la taille n'est plus limitée pour proposer différentes vues (plus ou moins de valeurs d'actions à afficher par exemple). Seule modification "visible", le Gadget météo affiche le temps prévu lorsqu'il est hors ligne au lieu d'indiquer qu'il n'a pas l'information. C'est un plus.




Dans un article sur CodeProject, je décortiquais le fonctionnement de la SideBar et des Gadgets Vista. Le fonctionnement n'a pas changé dans Windows 7: un Gadget est simplement un "petit Internet Explorer" qui est hébergé dans une application Windows. Par contre, un défaut que j'évoquais a été corrigé: lorsqu'on demande de "voir tout le bureau", les Gadgets restent présents ce qui est logique si on considère qu'ils sont une partie du bureau. D'ailleurs l'intégration au bureau est désormais complète puisque l'ajout des Gadgets et la "masquage" se fait désormais par le menu accessible par un clic sur le bureau.

Le menu contextuel du bureau affiche désormais les actions concernant les Gadgets


Sur le plan technique, j'ai constaté quelques différences de fonctionnement avec les Gadgets qui ont été développés sur Vista. Par exemple, mon Gadget Sytadin, affiche une image beaucoup plus "adoucie" sur Windows 7 que sur Vista sans avoir modifié le code du Gadget (tant mieux ). 

    

Le même Gadget Sytadin sous Vista et sous Windows 7

 

Aprés expertise, il s'avère que c'est un comportement lié à Internet Explorer 8. On ne s'en plaindra pas pour cette fois mais IE 8 peut aussi entrainer des différences d'affichage qu'il faut contrôler.

Internet Explorer 8 fera d'ailleurs l'objet d'un prochain article de ce blog.

Lire la suite

7 fameuse barre de tâche

7 Mai 2009 , Rédigé par Lionel Publié dans #Microsoft, #Overblog

Ca y est: mon poste se réveille sous Windows 7 !

Il est vivant et plutôt bien vivant même. Je note rapidement une certaine célérité. Le démarrage est plus rapide, le lancement d'une application est plus rapide, l'arrêt de la machine est plus rapide. Bref, à machine identique, Windows 7 est plus rapide que Vista.

Evidemment à part cela, la première (seule ?) chose que l'on remarque tout de suite c'est la barre de tâches en bas. Elle a changée mais on s'y habitue assez rapidement. Le principe qui a été retenu est de regrouper les applications par type et de proposer une navigation sans clic avec une preview.


Bref il suffit de passer dessus pour avoir la vue de l'application et pouvoir basculer ou fermer : ici deux onglets d'Internet Explorer mais c'est identique lorsqu'on lance plusieurs fois une application ou pour les sous-fenêtres dans la même application (un message dans Outlook par exemple).

Même idée de regrouper et de limiter les clics pour la zone de notification. On peut ainsi sans sortir de la barre voir les connexions réseaux existantes et se connecter/déconnecter.

null

On peut aussi déconnecter une clé USB sans multiplier les fenêtres:



Autre point sympathique de la barre de tâches, la progression des copies et des téléchargements s'affiche en vert en fond de l'icône. Pas besoin de changer de fenêtre pour voir où en est un téléchargement.



Les notifications se font aussi plus discrètes avec un faible clignotement orange voire pas de clignotement du tout. C'est moins perturbant mais il y a un risque non négligeable de ne pas l'apercevoir.



Noter sur la capture d'écran précédente qu'il y a des applications "épinglées" qui sont des favoris (l'icône reste toujours là) et des applications "non épinglées" qui apparaissent uniquement lorsqu'elles sont lancées (comme sous Vista/XP).

Un clic droit permet d'accéder au menu pour changer l'état (épinglé/pas épinglé) et affiche les derniers documents concernés. C'est pratique.

null

Les plus observateurs noteront aussi que l'icône de l'application au premier plan est sur fond gris plus clair. La nuance est subtile.

Plus perturbant: pour masquer toutes les fenêtres et revenir sur le bureau, il faut cliquer dans un petit rectangle en bas à droite. Pas très pratique

null

Voilà, après avoir découvert tout cela, impossible pour vous d'être perdu sous Windows 7.
 

Lire la suite

7 fois c'est décidé je passe à Windows 7

7 Mai 2009 , Rédigé par Lionel Publié dans #Microsoft, #Overblog

Bien sûr, la version béta de Windows 7 est disponible depuis plusieurs mois. Bien sûr, j'aurais pu l'installer "pour voir". Mais quel intérêt ? Si on ne vie pas vraiment au quotidien avec comment appréhender et juger des changements du système.

Alors maintenant que la "Release Candidate" est disponible j'ai décidé de franchir le pas et de remplacer Vista par Windows 7 sur mon poste de travail.



Dernière fenêtre avant Windows 7




Bien sûr c'est angoissant et on se pose plein de questions: mes applications seront-elles compatibles ? mes drivers vont-ils fonctionner ? est-ce que je vais encore arriver à travailler ? On se rassure en se disant que d'autres ont probablement essuyés les plâtres sur la beta et que la presse semble unanime pour dire que le système est stable.

Allez, après une sauvegarde de ma partition de données (on n'est jamais trop prudent), je lance l'installation avec la fébrilité de l'aventurier qui se lance à la découverte d'une terre inconnue...

Lire la suite